Derniers sujets
» Article de AronGomu sur le deck Infernoid.
par AronGomu Lun 19 Oct - 19:41

» Infernoid ton méta !
par AronGomu Lun 19 Oct - 19:38

» Analyse du deck Yosenju
par AronGomu Lun 19 Oct - 10:59

» News 1 - Edito #1
par AronGomu Ven 16 Oct - 17:19

» Entropia Clash #1 - Mystical Rain
par AronGomu Mer 14 Oct - 20:51

» We Want your pseudo !
par AronGomu Mar 13 Oct - 20:56

» présentation alviss69
par AronGomu Mar 13 Oct - 20:56

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Sondage
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 17 Sep - 14:26

Infernoid ton méta !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

19102015

Message 

Infernoid ton méta !




Infernoid dans le méta actuel



Warning ! Cet article partage un avis hautement subjectif, il est donc conseillé de prendre un peu de recul lors de la lecture de ce texte pour ne pas vous prendre un coup de baboush. Merci.

Il y a eu de la surprise, de l’indignation, de la rage, de la joie et principalement un what the fuck le plus total. Dallas, 4-5 Octobre 2015 se déroule un YCS qui changera le monde de la yugi-sphère à tout jamais : Infernoid remporte cet évènement en réalisant un perfect. Il n’aura perdu aucun match, il est l’undeafeted du tournoi, 16 victoires d’affilées. Aucune concession, un massacre des plus sauvages. Les joueurs consternés par cette victoire aussi écrasante d’un deck outsider et « no brain » s’écrient au stack, à la triche, à la luck insane. Personne ne peut prouver que le gagnant a triché ou pas mais une chose est sure, Infernoid est devenu à présent : un deck de hypé.

Si Tower n’existait pas, Infernoid serait aussi brain qu’un chien jouant avec sa baballe. Après cette réflexion, je ne peux m’empêcher de demander à chaque jouer d’Infernoid de remercier le Tower, sans lequel son deck serait devenu la plus grande infamie du méta actuel. Car oui, ce n’est pas la minorité d’écervelé qui prouveront le contraire, Infernoid n’a rien du deck skillé, comme l’est Qli Tower, pardon, Nekroz. Le principe du deck est de ne pas en avoir pour gagner. Cela peut paraitre paradoxal mais c’est effectivement le cas. Plus Infernoid a de cartes dans le cimetière, plus est devant dans la game, car à l’instar de l’extra deck pour Qliphort, Infernoid peut faire revenir de son cimetière d’innombrable créatures torturés avec un montant d’attaque bien trop élevé pour la manière d’invocation. Un joueur vétéran de yugioh se serait facepalm lorsqu’il aurait découvert ce deck pour se défenestrer à la simple vue du deck Nekroz. Cela tombe bien, il n’existe plus de joueurs vétérans, du moins, encore en vie pour affirmer le contraire. Pour en revenir au sujet de base, le but d’infernoid est de remplir son cimetière de… Infernoid ! Oui bien joué !  Et de les spammer sur le terrain pour chopper des effets plus ou moins craqués, allant de la simple double attaque à la BLS à faire heavy storm (littéralement) sur toutes les mp.

Infernoid est varié. En effet, le deck possède une multitude de monstre ayant tous un effet bien distinct et plutôt fort. On peut les dissocier en 4 types de monstres distincts :
-les teignes :  qui sont des monstres allant du niveau 1 à 4, qui ne peuvent s’invoquer que depuis la main et ne demande qu’un Infernoid à bannir pour les invoquer. Ils permettent de gérer des cibles uniques comme bouncer 1 monstres, détruire 1 m/p ou monstres, etc… en échange de leur attaque. Ils peuvent également sacrifier un monstre sur votre terrain pour bannir une carte du cimetière uniquement durant le tour du joueur adverse. Eux ils sont déjà relou mais pas au niveau des prochaines cartes.
-les worth : qui peuvent venir du cimetière ou de la main. Ils ne demandent pas énormément de ressources (2 Infernoid) mais arrive comme des fleurs sur le terrain avec leur 2600 ou 2800 d’attaque. En bref, c’est des gros thon qui possède un effet lorsqu’ils détruisent un monstre en combat pour soit réattaquer (2800 supplémentaires, ouch) ou bannir une carte sur le terrain (sans cibler évidemment). Alors, vu de loin, c’est pas ouf et vous avez raison, c’est leurs derniers effets qui les rends plutôt sympa, car ils peuvent sacrifier un monstre durant n’importe quel tour et bannir une carte dans le cimetière adverse. En gros, ils peuvent éviter n’importe quel effet en allant obligatoirement dans le cimetière (ressources pour de futurs infernoids) et contrer les deck jouant sur leurs cimetières (Nekroz ou BA, au hasard). Ce sont eux les vrais relous, eux qui cassent bien les couilles, mais ils ne sont pas tout seul…
-Les gros thons : qui, comme leurs noms l’indique, déboitent tout sur le terrain. Soit tu dark hole le terrain, soit tu le heavy storm et permettent d’annuler magies/pièges ou effets de monstres en sacrifiant un monstre sur le terrain (pendant n’importe quel tour en effet, bien retenu Fred) en plus d’avoir un bon montant d’attaque (3000 ou 2900, au choix). Alors, certes, ils demandent plutôt pâs mal d’infernoid, 3, mais ils valent le coup tout de même.
Mais il manque le dernier type d’Infernoid. En fait, ce n’est pas un type mais une carte permettant au deck d’exprimer toutes sa puissance : Decapute. Tel un consommateur choisissant sa paire de basket au décathlon du centre commercial d’un air penseur, la bave coulant le coin de la lèvre ; Decatron donne ce même sentiment aux joueurs d’infernoid. En effet cette carte est la seule qui peut s’invoquer comme tout le monde, envoie un Infernoid du deck au cimetière et prend ses effets. Comment ça tu n’as pas bien lu ? IL PREND SES EFFETS. En gros, le monstre potentiellement détruire une carte magie/piège, bouncer un monstre, annuler des effets, des cartes magies/pièges et la cerise sur l’infernoid : il permet de faire des invocations synchros parce qu’il est tuner le gentil.
Avec ces quatre types de monstres, on peut déjà sentir le potentiel du deck, n’est-ce pas ?

Optimisation, vénération, dilapidation, destruction, victorisation. La grosse faiblesse du deck Infernoid, c’est les ressources. Bah oui, pour invoquer des monstres, il faut en bannir, et pour les bannir, faut les avoir, de préférences dans le cimetière. Le truc, c’est qu’ils ne viennent pas tout seul dans le cimetière. C’est pourquoi, on va ajouter des cartes de dilapidations : Reasonning par exemple qui permet tout simplement de vider son deck. Car oui, Infernoid ne s’invoque pas comme tout le monde, il s’invoque que si il veut s’invoquer et donc s’invoque pas avec reasonning ou n’importe quels autres effets. Donc, au final, tu invoques le seul monstre raisonné du lot : décatron. Sauf que non, parce que l’adversaire en face à trop peur donc il déclare 1 et tadaa, tu ne meules pas décatron mais un LS, LS qui s’associe parfaitement au fonctionnement du deck car c'était les premiers à jeter leur deck dans le cimetière pour s’assurer la victoire. Imaginez que votre deck soit des billets de dollars et que le joueur est snoop dog ou [insérer n’importe quel rappeur américain faisant des clips avec des nanas à poils, du fric et de la weed]. Eh bien, prenez le deck entre vos doigts et dilapidez vos cartes sur la tronche de votre adversaire, qu’il ressente une douleur sans égal à chaque cartes le touchant au plus profond de son âme de joueurs. Après avoir jeté votre deck sur la table, vous invoquez tous vos gros thons puis vous détruisez les points de vie de l’adversaire. Non seulement de demander un skill cap faible, le deck demande de la chance pour avoir une chance de gagner face l’adversaire. Vous devez vénérez à chaque instant votre dieu personnel de la chance pour topdecker votre reasonning et avoir une dilapidation du deck optimal. Vous avez maintenant compris le principe du deck Infernoid, maintenant, vous allez comprendre sa hype.

Fuck you metagame ! Eh oui, la principale force d’infernoid est d’être un des decks les plus optimisés pour aller affronter le métagame. Avec un main deck et side parés à affronter du Burning Abyss, Nekroz, Kozmo, Shaddoll, Qliphort et bien d’autre, le deck a tout simplement un avantage de taille. Il peut gérer les ressources du cimetière adverse, ne craint pas maxx ’’C’’ de même pour vanity et peut se permettre de jouer des cartes cancers tel que jinzo, spell canceller, mistake, décret et bien d’autre sans craindre de perdre trop en stabilité ou même de bloquer son gameplay. Il perdra généralement sur des decks outsider où il possède un très mauvais match-up tel que Ritual Beast, HERO ou même le mirror match. Même si les nombres de ce genre de deck est bien moins élevé que les decks méta (heureusement pour nos amis les tiers), ils restent tout de même présent et en affronter un ou deux lors de ce genre d’évènement n’est pas vraiment histoire de malchance.

La gloire avant l’agonie. Tel Evilswarm, Infernoid mourra seul, détesté par la majorité et adoré par une minorité lors que le méta aura évolué. En effet, la venue des prochains pendulums tel qu’Emem, pals et majespecter ou bien Kozmo pourrait mettre terme à sa hype. Est-ce que cela est une bonne chose ? Pour certaine personne oui et d’autre non mais l’essentiel est que vous aurez compris le pourquoi du comment sur la hype d’Infernoid. Je n’explique en rien le 16-0 à Dallas, je mets juste en lumière qu’Infernoid est un plat de choix en ce métagame.

Xoxo Bisous, AronGomu le Panda d’Entropia.
avatar
AronGomu
Admin

Messages : 67
Date d'inscription : 01/09/2015
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://entropiaocg.forumofficiel.fr

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum